Il est très facile de suivre les traces de la campagne. Des autocollants sur les poteaux, des affiches sur les murs et les fenêtres vous conduisent vers les écoles et les campus de Bruxelles et de Gand, de Louvain et de Leuven, de Mons et d'Anvers. Le message est direct et invitant : « Es-tu communiste ? Alors rejoins-nous. » En néerlandais, en français et en anglais. Une centaine de jeunes ont déjà répondu positivement à notre campagne.


Voici quelques-unes des raisons que des jeunes nous donnent pour nous rejoindre.

« La révolution est mon plus grand rêve. Le capitalisme ne doit pas continuer. »

« Je pense vraiment que nous avons besoin d'une révolution. »

« Je suis fatigué de vivre dans cette société capitaliste. Je veux que les choses changent. »

« I love communism. »

« Je viens d'un pays où l'égalité des chances et l'échelle sociale n'existent pas. L'inégalité des revenus est très élevée et les plus pauvres sont considérés comme des ennemis. Je crois aux idées socialistes et j'aimerais en apprendre davantage à ce sujet pour revenir dans mon pays à l'avenir et essayer de changer les choses. »

« Je pense que le capitalisme ne fonctionne pas et que la classe ouvrière a besoin de justice. »

Il est tout à fait clair qu'il existe un large groupe de jeunes qui recherche des solutions beaucoup plus radicales aux multiples maux du capitalisme.

On ne peut pas s'attaquer au désordre climatique, au désespoir, à l'aliénation déprimante, à l'exploitation et à l'oppression en changeant les comportements individuels et en bricolant à la marge. On ne peut pas lutter contre le cancer avec une aspirine. Des changements sociaux radicaux sont nécessaires. Après l'expérience de Syriza en Grèce, l'institutionnalisation du Podemos de Pablo Iglesias ou le déclin peu glorieux de Jeremy Corbyn, et l'opportunisme plat de Bernie Sanders, un groupe de jeunes (étudiants et travailleurs) attend avec impatience quelque chose de plus radical.

Notre campagne veut leur fournir une organisation révolutionnaire, en Belgique et au niveau international : la Tendance Marxiste Internationale. En effet, un ou une communiste non organisé(e) est une contradiction dans les termes. Mais vous pouvez facilement surmonter cette contradiction en nous rejoignant... Si vous voulez savoir pourquoi nous sommes communistes, lisez cet article. Si vous voulez nous rejoindre, scannez rapidement notre code QR sur l'affiche ci-dessous. Venez également à notre journée de formation et de discussion le samedi 4 novembre à Bruxelles. Ensemble, nous discuterons de ce qu'est le communisme et de ce qu'il n'est pas.

Notre revue

 
 

 Screenshot 2024 07 23 at 11 53 24 Copie de Révolution BON LAY OUT RELU REVOLUTION 51 VERSION FINALE 1.pdf

Facebook