Article publié le 28 janvier 2021 sur In Defence of Marxism.

Depuis le début de l’année, un groupe de traders amateurs organisés sur Reddit joue en bourse contre de grands fonds spéculatifs, qui avaient notamment vendu à découvert des actions de Gamestop, une chaîne de distribution de jeux vidéos basée aux Etats-Unis.

En conséquence, les prix des actions Gamestop se sont envolés, et un fonds spéculatif valant plusieurs milliards de dollars a dû être renfloué de quelque 2,75 milliards de dollars.

Cet événement fait apparaître Wall Street comme un vulgaire repaire de parieurs, mais révèle également que le système capitaliste est miné par la crise, obnubilé par la spéculation à court terme au détriment d’un développement productif conséquent.

Le short squeeze de Gamestop

La vente à découvert (ou short selling) fonctionne de la façon suivante : un fonds spéculatif parie sur la baisse des actions d’une entreprise donnée puis les vend à découvert. Pour cela, ils empruntent des actions de l’entreprise puis les vendent sans délai, disons à 20 dollars par action. Le fonds spéculatif prévoit une baisse du prix des actions, ce qui lui permettra de racheter les actions précédemment vendues, à moindre prix (mettons ici pour 10 dollars), avant de rendre les actions à la fin du prêt. Ce petit manège permettra au fond de réaliser un profit de 10 dollars par action.

Autrement dit, les gérants de fonds spéculatifs jouent les actions comme au casino, et leur démarche peut avoir un réel impact négatif sur le destin des entreprises, impact que ces entreprises répercutent sur les travailleurs sous la forme de plans de licenciement. Dans le sillage de la crise de 2008, on a pu observer un véritable foisonnement des ventes à découvert lorsque les vautours de la finance se ruaient pour nettoyer les carcasses d’entreprises en voie de faillite.

Au début de l’année, le bruit a commencé à courir que beaucoup de paris à la baisse étaient faits contre Gamestop. On voit rarement des positions courtes de plus de 50 %, ce qui signifie que plus de la moitié des actions négociables de l’entreprise ont été vendues à découvert. Dans le cas de Gamestop, l’intérêt à court terme [NDT Soit la proportion d’actions vendues à découvert par rapport à la quantité d’actions émises] était de près de 140 % ! La majorité de ces actions étaient détenues par le fonds d’investissement Melvin Capital.

Par la suite, des traders amateurs rassemblés sur le subreddit r/WallStreetBets ont organisé une liquidation forcée des positions courtes, un short squeeze, en achetant des actions Gamestop dans le but de faire s’envoler leur prix. Et ils ont réussi : les actions Gamestop ont vu leur prix passer de 17 à 340 dollars.

Mais qu’est-ce qui motivait ces intrépides traders ? Naturellement, ils cherchaient à jouer contre le marché et à réaliser un profit, et un bon nombre d’entre eux y sont parvenus : certains se vantent d’avoir atteint des sommes à 7 chiffres avec leur portefeuille d’action.

Mais à lire leurs publications, on peut constater le développement d’un sentiment de défiance parmi ces traders, qui s’est rapidement mué en une volonté de couler les gérants des fonds spéculatifs, et leurs méthodes immorales avec.

A mesure que la situation gagnait en ampleur, les traders du subreddit r/WallStreetBets se sont montrés de plus en plus déterminés à se cramponner à leurs parts afin de faire autant de dégâts que possible aux vautours de Wall Street. Le forum Reddit est rempli de messages du genre de « ne vendez pas, ensemble nous pouvons gagner ! »

Un système pourri exposé au grand jour

Évidemment, ces traders amateurs n’étaient pas les seuls à participer à cette action. Dès que les prix des actions ont commencé à s’envoler, de plus gros poissons ont eu vite fait de repérer une opportunité et de commencer à investir des sommes bien plus importantes. C’est devenu une bulle spéculative comme une autre, et qui finira comme les autres. Les prix des actions Gamestop vont continuer à augmenter, car beaucoup achètent en ce moment, et beaucoup continueront à acheter, car les prix augmentent, et ce jusqu’au moment où certains commenceront à vendre pour réaliser leurs profits. Ils seront suivis par d’autres qui vendront également leurs actions, poussant le prix de l’action à baisser et poussant plus d’actionnaires à vendre, à cause de la chute des prix. La bulle explosera, et beaucoup de gens y perdront beaucoup d’argent.

Mais pour l’instant, le groupe de traders amateurs a vaincu Melvin Capital, qui a été forcé à arrêter de jouer sur les actions Gamestop, perdant de grosses sommes dans la foulée. Le fonds a dû racheter des parts à des prix très hauts, dans le but de rendre les parts empruntées pour presque rien, en perdant au passage 3,75 milliards de dollars. Les vendeurs à découvert qui pariaient contre Gamestop ont à présent perdu un total de 5,05 milliards de dollars, et on ressent un peu de satisfaction à voir ces parasites recevoir une leçon d’humilité.

Les traders de Reddit se sont ensuite attaqués à d’autres actions, forçant de grands investisseurs qui vendaient à découvert des parts d’autres entreprises à se retirer pour stopper leurs pertes. Tout ceci a mené à une comédie ironique de gérants de fonds spéculatifs et de grands investisseurs qui, après avoir engrangé des milliards à grand renfort de spéculation hasardeuse et bénéficié pendant des années d’une quasi-absence de régulation, se plaignent de la « manipulation du marché » et demandent une intervention gouvernementale ! L’administration Biden a d’ailleurs confirmé qu’elle surveillait cette situation.

Ces événements pourraient effectivement avoir de sérieuses répercussions sur le système financier. Les fonds spéculatifs sont soutenus par les banques et les institutions financières ; si l’un des plus importants vient à couler à la suite de ventes à découvert ratées, il faut s’attendre à des répercussions sur les banques.

Il est utile de rappeler que les flambeurs de Wall Street parient sur la faillite des entreprises et que parfois, ils font en même temps des paris longs et courts pour couvrir toutes les issues possibles, dans le seul et unique but de faire de l’argent facile. Tout ça n’est qu’un immense jeu de roulette : les conséquences réelles pour les vrais travailleurs ne leur importent pas du tout.

Abolissons ce système malade !

Comment expliquer cet incident ? Que peut-il nous apprendre sur Wall Street, et plus largement sur le système capitaliste ?

Ce rassemblement de petits traders amateurs a été facilité par l’émergence d’applications de trading en ligne, à l’image de RobinHood, qui facilitent l’accès des non-initiés au marché boursier. RobinHood est évidemment une entreprise destinée à générer des profits, et s’enrichit considérablement dans l’opération.

Notons également que le nombre de personnes cherchant des astuces pour investir en bourse sur Reddit a augmenté durant la pandémie et la crise qui a suivi. Nombre d’entre eux sont en congé sans solde, ou ont perdu leur travail. Ils ont du temps et, dans certains cas, de maigres aides de l’Etat en poche. Ces gens ont besoin d’argent rapidement, et il n’y a pas de travail en vue.

Plus généralement, la stagnation à long terme des salaires, qui règne aux Etats-Unis depuis près de 50 ans, a poussé certains à chercher un meilleur retour sur leurs faibles investissements grâce à la spéculation financière. Même avant cet incident, il y avait déjà une frénésie spéculatrice sur le marché, avec l’indice FTSE 100 qui est passé de 5100 en avril à 6800 début 2021, et ce malgré la contraction de l’économie américaine.

Voilà qui reflète la gangrène généralisée du système capitaliste : au moment où des millions de personnes perdent leur travail et où des dizaines de milliers d’entreprises sont paralysées, les cours de la bourse, qui sont censés refléter la santé globale de ces entreprises, ne font qu’augmenter. En réalité, les cours de la bourse sont depuis longtemps déconnectés de l’évolution de la production des biens et des services. Et évidemment, à un moment ou à un autre, quelqu’un doit payer l’addition.

La fluctuation des prix des actions reflète à quel point ce système est pourri. A une époque où les taux d’intérêt sont historiquement bas (de zéro, voire même négatifs), l’économie est inondée de liquidités. Une quantité non négligeable de l’argent distribué par les gouvernements aux entreprises, pour surmonter la récession amenée par la crise, s’est retrouvée sur le marché de la spéculation. Ce qui explique également la récente bulle du Bitcoin, qui a vu la cryptomonnaie s’élever d’une valeur de 6800 dollars en avril 2020 à un pic stratosphérique de 40 000 dollars la semaine dernière.

Au lieu d’investir dans la production (dans le développement de la technologie, ce qui permettrait d’améliorer la productivité du travail), les capitalistes jouent cet argent dans une économie de casino, où les retours sont plus rapides et plus importants. Ce n’est qu’un indice de plus de la nature parasitaire du capitalisme au stade terminal de son déclin.

Tout cet argent, gaspillé dans une spéculation déconnectée de la production réelle des biens et des services, pourrait être utilisé pour satisfaire les besoins urgents de dizaines de millions de personnes, en termes de travail, de logement, d’éducation et de soins médicaux. Combien de doses de vaccin contre le COVID-19 pourraient être produites avec les 3,5 milliards de dollars dilapidés par Melvin Capital au cours des deux dernières semaines ? Combien de lits de soins intensifs, de ventilateurs, ou d’équipements de protection pourraient être fournis grâce à une telle somme ?

Wall Street est une preuve vivante du pourrissement total d’un système capitaliste qu’il faut abolir : le plus tôt sera le mieux.

Amis lecteurs ! Pensez à nous soutenir – soit en vous abonnant à notre journal, soit en faisant un don.

Notre revue

Rvolution 36 layout final page 001 

 

Facebook